Image default
Stratégie de Référencement

10 étapes à suivre pour réaliser la migration de votre site HTTP en HTTPS sans perdre votre SEO

Il n’est pas rare de voir ou d’entendre des sites qui ne sont pas référencés correctement vu la complexité des méthodes qui permettent d’y parvenir. Et si cela s’ajoute encore à un processus de migration vers une version plus sécurisée qui n’est autre que la version HTTPS ? Le résultat pourrait encore être pire, car il se pourrait que le SEO du site en question qui était déjà établi soit perdu. Pour éviter que cela se produise, il faut être toujours prudent. Découvrez dans cet article les étapes essentielles à suivre pour vous aider à réaliser la migration de votre site HTTP en HTTPS sans perdre votre SEO.

Installez le certificat

La première chose à faire consiste à vous procurer le certificat. Pour ce faire, vous devez acheter votre certificat gratuit ou payant puis transmettez les informations requises et enfin, installez le certificat sur le serveur.

Mettez en marche HTTPS sur votre serveur

Vous avez la possibilité de vous servir de l’outil SSL config generator pour vous aider à réaliser la configuration de votre fichier vhost. Vous n’avez plus qu’à mentionner la version de votre serveur, la liste de cyphers souhaitée comme la liste de cyphers intermédiaire. Et par la suite, il vous fournira les lignes à reporter sur votre fichier host. De plus, cette configuration offerte par l’outil offre également la possibilité de désactiver les protocoles SSL qui sont vraiment faciles à pirater.

Choisissez la meilleure liste de cyphers

Le cypher se définit par une chaîne cryptographique qui permet d’élaborer un échange plus sécurisé entre le serveur et le navigateur. Ce dernier peut supporter de nombreux cyphers sécurisés, selon le système d’exploitation utilisé ainsi que le modèle de navigateur employé comme Firefox, google chrome, ou Internet Explorer. La robustesse des cyphers supportés dépend surtout de la date de sortie du navigateur. Quant à la liste des cyphers, le serveur approuve la liste de la plus puissante au plus faible. Dans cetoutil SSL config generator, il existe 3 listes de cyphers avec différentes degrés de compatibilité que vous avez la possibilité d’adopter : la compatibilité moderne, la compatibilité intermédiaire et la compatibilité ancienne. Il vous est recommandé d’utiliser le niveau intermédiaire puisque ce niveau vous permet de gagner un niveau de compatibilité meilleur avec plus de 97 % parmi les navigateurs compatibles. Quoi qu’il en soit, il se peut également que certains navigateurs archaïques n’aient pas la possibilité de se rendre à votre site. Dans ce cas, il s’agit d’un équilibre entre la compatibilité et le niveau de sécurité. Quant au niveau moderne, il peut permettre d’avoir un niveau de sécurité élevé cependant, la compatibilité est beaucoup moins intense. Pour le troisième niveau de cypher qu’est l’ancien, il est vraiment compatible cependant, il n’est pas du tout vraiment sûr. C’est pourquoi les navigateurs modernes le considèrent comme étant « obsolete cypher ».

Actualisez tous les éléments de vos pages HTTP en HTTPS

Vous devez absolument faire cette mise à jour c’est-à-dire que tous les contenus en HTTP doivent faire l’objet d’un passage en HTTPS. Ces éléments doivent être les liens, les images, les scripts, les CSS, les publicités, les balises schema.org, les flux RSS, etc.

Procédez à l’activation de votre nouveau site en HTTPS sur search console

Afin que le moteur de recherche Google considère facilement le nouveau site HTTPS, il est vraiment indispensable de mettre en marche une toute nouvelle propriété pour ce site, et qui n’est pas égale à celui du site en HTTP. Saisissez cette occasion pour transmettre un fichier de désaveu de lien sur cette nouvelle propriété. Quoi qu’il en soit, sachez bien qu’il ne s’agit certainement pas d’une transformation de nom de domaine, mais plutôt d’une conversion de protocole, donc ne mettez pas en œuvre l’option « changement de domaine ».

Lancez le nouveau sitemap du site HTTPS

N’oubliez pas de lancer le nouveau sitemap sur la nouvelle propriété Search Console à l’aide des urls en HTTPS. Vous devez quand même laisser pendant un certain moment le vieux sitemap avec les urls HTTP sur la vieille propriété Search Console dans le but de simplifier la considération des redirections par le moteur de recherche Google.

Faites les redirections des urls HTTP vers les urls HTTPS

Sachez qu’il est vraiment crucial de laisser les urls HTTPS prendre la place des urls HTTP à l’intérieur de l’index de Google. Pour que cette indexation soit plus rapide, vous avez la possibilité de soumettre l’indexation de vos pages les plus dominantes en vous dirigeant vers « Search Console » puis « explorer comme Google » et enfin « demander une indexation ».

Passez au test de votre nouveau site en HTTPS

Pour faire cela, vous devez lancer le crawl de votre site afin de vous rassurer que toutes les ressources sont bien en HTTPS. De plus, il est également indispensable de lancer le crawl des anciennes urls puis de contrôler si elles sont idéalement redirigées. Rassurez-vous également, de ne pas perdre d’important trafic. En plus de tester le site, vous devez aussi passer au test de la validité de votre certificat en utilisant par exemple l’outil de SSL labs. A ce stade, il se peut que vous couriez encore le risque d’avoir des urls ayant le HTTPS barré à l’intérieur de la barre d’adresse. Dans ce cas, cela indique que vous disposez encore des ressources http qui sont encore engagées sur vos pages.

Paramétrez Google analytics en HTTPS

Une fois que vous avez fini de faire la migration du site en HTTPS, ouvrez Google analytics puis dirigez-vous vers « Admin » puis vers « propriétés de la vue » et enfin « pour le protocole HTTPS ». De cette façon, Google Analytics considérera bien les nouvelles visites, sans pour autant perdre les traces des visites HTTP. Modifiez également l’association Search Console par la propriété HTTPS adéquate. Actualisez tous les services des tiers se trouvant sur GTM, en précisant la bonne URL HTTPS.

Faites le suivi juste après la migration

Pour faire cela, vous pouvez vérifier le rapport d’indexation ainsi que le rapport d’erreurs si tout va bien. Faites également le suivi de votre trafic sur Google analytics. Si vous avez fait tout le nécessaire, vous n’aurez aucune crainte de la baisse de trafic. Contrairement, vous devrez avoir tout l’espoir d’une hausse à terme.




Contactez nous pour le référencement de votre site internet.



Related posts

Technique SEO : La différence entre le cocon sémantique et silo sémantique

administrateur

Des conseils pour réduire le taux de rebond de son site

administrateur

Les 5 tendances SEO à bien considérer et à appliquer

administrateur

Certaines nouveautés SEO prévues pour cette année 2019

administrateur

SEO : Comment réaliser l’arborescence de son site web ?

administrateur

Audit SEO : Guide ultime sur l’analyse des mots clés et de la concurrence

administrateur

Leave a Comment